Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Sicile sur le fil du hasard

Photographier dans la rue est un jeu de cache-cache avec le hasard dont les protagonistes ne se connaissent pas a priori, sorte de pas-vu-pas-pris sans enjeu, sans souci de performance ou de reportage à élaborer. Néanmoins cet exercice est récréatif pour s’échapper des schémas ambiants par trop formatés. La récompense est variable : elle peut être purement esthétique car c’est souvent l’élément déclencheur ; parfois comique, fruit d’impromptus et truculents télescopages, ou empreinte d’une plus grande gravité. A chacun de fixer les limites du jeu, question d’éthique personnelle.

Sicile sur le fil du hasard
Album : Sicile sur le fil du hasard
Sicile 2015
10 images
Voir l'album
  

 

.
 

Le travail qui se voit

La Sicile est riche d’un patrimoine architectural qui s’étend de l’antiquité gréco-romaine à la période baroque. C’est d’ailleurs ce qui attire les flopées de touristes en goguette. Si je suis moi-même sensible à ces témoignages de l’histoire,  je me sens encore plus attiré par l’activité humaine qui se voit, qu’on devine fragile, menacée par la cupidité, mais qui résiste encore à la folklorisation du monde.

La pescheria de Catane est l’un de ses lieux qui se mérite au petit matin, qui se respire obligatoirement, qui s’écoute forcément, qu’on voit s’animer au fil des heures. Le moment que je préfère, c’est quand il s’installe avant l’arrivée de la foule. A la différence des camps de consommation, impersonnels, aveugles, a priori aseptisés, il est plutôt rassurant de voir la provenance de ce qu’on achète, le soin apporté au conditionnement, et même de connaître la personne dont on rémunère le travail en contrepartie du service rendu et non je ne sais quelle plateforme d’achat à distance qui déshumanise, désocialise, tue la convivialité des rapports humains et qui in fine réduit la personne à sa seule fonction de consommation dont nul connaît le grand marionnettiste.

Le bon sens du commerce
Album : Le bon sens du commerce
Le bon sens du commerce, c'est celui qui rapproche les gens, qui fait se rencontrer les personnes, non celui qui les éloignent les unes des autres.
11 images
Voir l'album
.
 

Ne rien faire ou presque, tout un art…

Ne rien faire ou presque, c’est tout un art qui peut occuper les journées entières si on excepte l’heure de la sieste…

J’étais d’ailleurs parti en Sicile pour ne rien faire, mais l’exercice est surhumain quand on est habitué à la suractivité toute la sainte journée ! Ainsi dès l’aube, j’arpentai les rues et moindre recoins en quête de je ne sais quoi, de je ne sais qui, mais assurément pour assister au théâtre de la rue, et dieu sait qu’il est encore vivant en Italie du sud ! Les vieux en sont tout à la fois des acteurs et des spectateurs privilégiés.

Ne rien faire ou presque...
Album : Ne rien faire ou presque...
Ne rien faire ou presque, cela prend du temps, et les vieux de Sicile maîtrisent parfaitement l'exercice... (Sicile 2015)
12 images
Voir l'album
.
 
  • Archives

  • Sondage

    Comment appréciez-vous les photographies ?

    • dans une exposition (67%, 14 Votes)
    • dans un livre (29%, 6 Votes)
    • sur un écran d'ordinateur (4%, 1 Votes)

    Nombre de votants: 21

    Vote

    Chargement ... Chargement ...
  • mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

En passant par la Lorraine.... |
pompierdelain |
zaovitch2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galipette
| paxrose
| AME Médias - Photos & V...